Pagn’Unik, c’est quoi ?

Pagn’Unik, c’est quoi ?

Le grand jour est arrivé : la boutique en ligne Pagn’Unik est lancée et toute l’équipe est heureuse de vous accueillir dans l’univers des amoureux du pagne ! Pagn’Unik est le premier site de vente en ligne belge de vêtements, bijoux et accessoires en pagne africain. L’objectif de Pagn’Unik est de célébrer ce tissus en proposant une sélection pointue de créations uniques, stylées et originales réalisées par des créateurs talentueux.

 

Pourquoi le pagne ?

 

Longtemps cantonné aux vestiaires des mamas africaines, le pagne connaît depuis quelques années une nouvelle popularité. On ne le sort plus seulement pour les grandes occasions, mais on l’assume et on l’incorpore à la mode “de tous les jours” : vêtements, accessoires, chaussures, décoration… en total look ou en petites touches, le pagne s’assume au point que tout le monde ose se l’approprier sans complexe. Associé à la culture africaine, le pagne s’exporte désormais hors du continent pour débarquer sur les podiums des défilés des fashions weeks européennes et américaines. En quelques années, l’Europe et l’Afrique ont réussi à fusionner les genres grâce à ce tissus coloré et chargé de symbolique. Et d’ailleurs, quand on connaît l’histoire du pagne, il semblait logique que ce mariage modesque ait enfin lieu.

 

Le pagne ne puise pas ses origines en Afrique et pourtant le continent a su s’en approprier les valeurs et la culture, le transformant en véritable symbole traditionnel.

 

Aux origines… 

 

Le Pagne est un tissu importé en Afrique, au début du XIXème siècle par les marchands Hollandais qui l’ont trouvé en Indonésie, qui fut très vite adopté par les élites africaines au milieux du XIXème siècle, et qui est aujourd’hui devenu un des symboles de l’élégance en Afrique. On appelle pagne wax les tissus imprimés utilisés notamment en Afrique de l’Ouest, jusqu’en République démocratique du Congo, et dont la technique s’inspire des Batiks Javanais, réalisés avec des cires hydrophobes (Wax signifie « cire »). Les premiers tissus de ce style ont d’ailleurs été ramenés par des mercenaires ghanéens travaillant en Indonésie pour les Britanniques et les Hollandais. La création et le tissage de ces pagnes ont donné lieu à une véritable industrie, les originaux ayant été produits en Hollande (real Dutch wax). Il existe des versions imprimées (faux-wax) très dynamiques en Côte d’Ivoire notamment. Les motifs, parfois humoristiques ou populaires (images de héros de série télévisée, formules chocs…) en sont dessinés par des artistes burkinabés, maliens, ivoiriens principalement, faisant souvent de ce vêtement un moyen de communication.

 

Simple effet de mode ?

 

On ne peut nier que le ras-de-marée fashion que représente le pagne africain aujourd’hui peut soulever pas mal de questions quant à la longévité du mouvement. Si pour la plupart des Africains, ce tissus fait sans conteste partie de la culture, son exportation massive tout droit vers les rayons des enseignes occidentales plus traditionnelles (H&M, Zara…) amène à se poser des questions :  est-ce là un moyen de revendiquer une identité, une originalité et une culture qui serait purement africaine ? Ou cela n’est juste qu’une nouvelle tendance de la mode, qui comme tant d’autres, deviendra obsolète ?

 

Quoi qu’on en pense, une chose est sûre : le pagne continue de bouleverser les codes de la mode contemporaine en Afrique et partout. Rien que pour cela, nous pensons qu’il est important de le célébrer comme il se doit.

 

SOURCES :
Design tête de rubrique Pagn'Unik - pagnunik.com
Nouveautés
Nouveautés
Slider

Follow us on social media

Translate »